Questions fréquemment posées

Voici les questions les plus courantes que les gens se posent, il s’agit d’une liste non exhaustive, n’hésitez pas à nous contacter si vous avez des questions à ajouter !

En signant, vous faites partie d’un mouvement et vous élevez votre voix pour une consommation informée. Vous contribuez à redonner du pouvoir aux consommateurs. Vous soutenez également les producteurs durables. Il est temps d’avoir un label environnemental clair, uniforme et transparent !

Vous devez être en âge de voter aux élections européennes. Dans la plupart des pays, cela signifie 18 ans, sauf :
– L’Autriche et Malte, où l’âge de vote est de 16 ans.
– La Grèce, où l’âge de vote est de 17 ans.
Toutefois, certains pays peuvent décider d’abaisser l’âge minimum à 16 ans.

Non. Seuls les ressortissants de l’UE (ressortissants d’un pays de l’UE) peuvent soutenir les initiatives citoyennes européennes.

Dans le pays dont vous êtes ressortissant. Par exemple, si vous êtes Lituanien et que vous vivez en Irlande, votre signature sera comptabilisée en Lituanie.

Il vous suffit de choisir une de vos nationalités et de remplir un seul formulaire. Vous ne pouvez soutenir une initiative qu’une seule fois.

Oui. Lors de l’inscription, vous choisissez le pays dont vous êtes ressortissant de l’UE. Votre signature sera comptabilisée dans ce pays.

Il s’agit d’une « initiative citoyenne européenne » (ICE) officielle, et non d’une pétition ordinaire. Cela signifie que votre signature doit être vérifiée officiellement, conformément aux règles spécifiques de chaque pays de l’UE. Vos données personnelles sont gérées dans le plein respect du règlement général sur la protection des données par la Commission européenne elle-même. Cela signifie que vos données personnelles ne peuvent être utilisées à d’autres fins.

Oui, c’est un défi, mais c’est faisable. Récemment, l’ICE « End the Cage Age » a recueilli près de 1,4 million de signatures.(https://europa.eu/citizens-initiative/initiatives/details/2018/000004_fr)

Oui, l’initiative vise uniquement à faciliter la consommation durable. L’objectif n’est pas d’imposer aux consommateurs d’acheter des produits durables.

Notre plus grande ambition est qu’il soit affiché sur tous les types de produits, qu’ils soient vendus ou produits au sein de l’UE. Cependant, nous sommes conscients qu’à l’heure actuelle, il est difficile de le calculer pour des produits complexes. Par conséquent, nous pensons que le fait de le développer principalement sur les produits alimentaires et les vêtements est un bon début !

Il s’agit d’une question complexe qui doit être discutée par des experts. Cependant, nous suggérons d’utiliser soit la méthode d’évaluation du cycle de vie développée par la Commission européenne, soit un système de calcul développé pour les écoscores privés.

Explication complémentaire :
Rappelons que le but d’une initiative citoyenne européenne est de proposer une idée à la Commission européenne, qui peut ensuite la prendre en considération et la mettre en œuvre concrètement.
Néanmoins, nous avons plusieurs suggestions :
Nous soutenons un EcoScore européen qui prend en compte de nombreux critères impactant l’environnement tels que l’extraction des matières premières, le transport, l’emballage & l’utilisation du produit, l’impact sur la biodiversité, la préservation des sols et la consommation d’eau, etc. Le calcul de l’EcoScore européen peut ainsi se baser sur l’analyse du cycle de vie du produit (et plus particulièrement la méthode de l’empreinte environnementale du produit (PEF)) développée par la Commission européenne depuis plus de 10 ans. 
Certaines initiatives privées mettant en œuvre un écoscore utilisent un système de points de bonus/malus. Ceux-ci peuvent être ajoutés à la méthode de calcul pour favoriser certaines caractéristiques souhaitables d’un produit telles que son impact sur les sols et la qualité de l’eau, le bien-être des animaux, etc.

L’analyse du cycle de vie (ACV ou analyse du cycle de vie) est une méthode permettant de calculer l’impact environnemental d’un produit sur l’ensemble de son cycle de vie. La prise en compte de l’ensemble du cycle de vie du produit – de l’extraction des ressources à la production, à l’utilisation et à l’élimination – garantit une évaluation intégrée de tous les intrants et extrants, ce qui permet de s’assurer que les impacts environnementaux négatifs ne sont pas transférés à d’autres phases du cycle de vie du produit. L’analyse de l’impact environnemental doit prendre en compte tous les matériaux, les ressources et l’énergie utilisés (Source: https://www.ifu.com/en/life-cycle-assessment/)

Les avantages de notre EcoScore européen sont : 
– L’échelle européenne : notre label obligatoire n’est pas limité à une seule marque/supermarché.
– La transparence : un label uniforme permet aux Européens de bien comprendre l’impact environnemental du produit puisque la méthode de calcul est la même dans toute l’UE.